Boissons végétales : entre tromperie et escroquerie

Bonjour,

En ce magnifique dimanche, voici un article traitant des laits végétaux. Il est désormais devenu à la mode de consommer du lait d’amande, du lait de soja ou d’autres boissons végétales encore méconnues deux décennies en arrière. Toutefois, y a-t-il un quelconque intérêt à en consommer ? Vu le prix de vente parfois exorbitant de ces nouvelles boissons, mieux vaut savoir si ces achats sont justifiés ou non.

Enquête…

 

Lait végétal ou boisson végétale ?

Par définition, le lait se définit comme étant « un liquide biologique comestible généralement de couleur blanchâtre produit par les glandes mammaires des mammifères femelles » (source). Or, une boisson est, quant à elle, définie comme un « liquide [..] que l’on boit pour se désaltérer ou pour se rafraîchir ». (source)

Ainsi, si l’on s’en réfère aux définitions propres aux deux termes, il est inadéquat d’associer les termes « lait » et « végétal ». Comme vous l’avez compris, il est donc plus approprié de parler de « boisson végétale ».

 

Plus de 90% d’eau dans les boissons végétales !

Bon, autant dire les choses telles qu’elles. Chers lecteurs, sachez que les boissons végétales ne sont quasiment composées que d’eau. En effet, vous pouvez en juger par vous-mêmes en lisant leurs différentes compositions. D’ailleurs, pour l’exemple, voici les étiquettes de quelques boissons végétales BIO à base d’amandes (dans l’ordre La Mandorle, Perl’ Amande et Ecomil) :

Dans ces boissons végétales, figurant parmi les plus chères du marché, il est aisé d’en déduire la proportion minimale d’eau. Généralement comprise entre 92 et 94%, cette proportion se vérifie effectivement avec la plupart des boissons végétales.

 

Jusqu’à 4,90€ le litre de boisson végétale, mais où va-t-on ?

De 2,50€ à 4,90€ le litre (en BIO), il est manifestement évident que l’on prend les gens pour des abrutis. Sérieusement, lorsqu’on sait que ces boissons végétales ne sont composées que d’eau (de source pour les plus chères seulement), il devient invraisemblable de payer aussi cher cela.

Pour comprendre plus en détail nos propos, l’achat de nos e-books De l’aliment au nutriment et L’eau, cet élément vital tant négligé est conseillé.

Pour rappel, un pack de 6 bouteilles de 1,5L de la plus chère des eaux de source (en magasin BIO) se vend entre 4,30 et 4,90€.

D’un côté, vous pouvez avoir 9 ou 10L d’une excellente eau de source et, de l’autre, un petit litre de boisson végétale composée à environ 94% d’eau. Avec un peu de jugeote, le choix est vite fait.

De plus, il faut savoir que les boissons végétales (BIO ou conventionnelles) relativement peu chères sont de piètre qualité. Dans ce dernier cas, l’eau, les amandes (ou soja, noix de coco, chanvre, etc…) et les autres produits ajoutés laissent vraiment à désirer … pour être poli.

 

Conclusion

Oubliez les boissons végétales ! Dépourvues de tout intérêt nutritionnel, puisque thermisées ou pasteurisées, elles sont littéralement une pompe à fric. Souvent rendues alléchantes au goût par l’ajout d’un sirop sucré, ou autre substitut, gardez bien en tête que ces boissons végétales contiennent 93-94% d’eau, avec un épaississant et quelques fruits broyés.

Si vous ne pouvez pas vous en passer, faites vous-mêmes votre boisson végétale. Votre portefeuille et votre santé vous en remercieront.

 

Prenez soin de vous. A bientôt.

 

Copyright © 2017 Res Communis.
Toute utilisation ou reproduction, même partielle, du site et de son contenu est strictement interdite sans l’accord de Res Communis.

2 réactions au sujet de « Boissons végétales : entre tromperie et escroquerie »

  1. Ping Boissons végétales : entre tromperie et escroquerie | Stop Mensonges

  2. Ping Soja : la fin d'un règne absolument illégitime | Res Communis ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *